Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

20 janvier 2006 5 20 /01 /janvier /2006 12:54


Le Bilan du Dakar, sur RTL
Janine Perrimond - C'est juste mon Avis

Citation:

Cette année le Dakar a fait trois morts dont deux enfants Africains et un motard. Depuis 28 ans que la course existe, 47 personnes ont été tuées. C'est l'heure du bilan !

 

Le Dakar est une course qu'aucun pays riche ne tolérerait sur son sol. Dans nos contrées, il y a belle lurette qu'on ne pratique plus des compétitions automobiles sur routes ouvertes, c'est -à-dire où n'importe qui, pour son malheur, peut se retrouver face au véhicule d'un concurrent. Chez nous, il y a des rallyes, sur des morceaux de voies qui sont fermées à la circulation.

Et surtout, de plus en plus, il y a des courses sur des circuits. Circuits fermés, bien entendu.

 

Alors le comble, ce sont les déclarations des organisateurs du Dakar. En gros, les accidents, c'est la faute du public, qui fait un peu n'importe quoi, et des pays traversés, qui n'ont qu'à prendre des mesures de sécurité.

Mais, même sur nos circuits fermés, et devant un public averti, la compétition automobile fait des morts. Alors, quand elle traverse des villages ! Et notez que le Dakar pourrait se dérouler uniquement en plein désert. Oui, mais ça aurait moins de retentissement. Les morts, ça ajoute à l'intensité de la compétition et, indiscutablement, ça fait parler de la course.

 

Et puis, de toute façon, il y a ce gaspillage d'énergie, alors qu'on ne parle que du prix de l'essence et du réchauffement de la planète. Il y a ce spectacle, les mastodontes, qui foncent, et les hélicos, et la caravane médiatique, dans des endroits où les gens ne font que survivre, n'ont pas d'argent pour envoyer leurs enfants à l'école. Alors, quand on lui parle des 3 morts, le vainqueur de cette année dit : "Je regrette ! Mais ça ne va pas gâcher mon bonheur". Déclaration d'un très grand cynisme.

Enfin, c'est juste mon avis...

Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article
13 janvier 2006 5 13 /01 /janvier /2006 15:30

C'est à 16h30 à la fontaine St Michel : Arrêtons le Paris Dakar!!

Deux jours avant la fin de l'édition 2006, il est temps de réclamer que cette fin soit définitive...








http://carfree.free.fr/index.php?2005/12/30/101-arretons-le-paris-dakar

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=5427

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=7488




Je ne pensais pas que j'aurais à lire ça aujourd'hui...

Si en France, les sports mécaniques emmerdent les promeneurs, en Afrique ça tue des enfants...


Un petit garçon tué par une voiture du Dakar en Guinée

ven 13 jan, 14h37

 

LABE, Guinée (AP) - Un petit garçon est mort vendredi en Guinée, après avoir été percuté par la voiture de l'un des concurrents du Dakar, selon les organisateurs du rallye. L'accident s'est produit près du village de Kourahoyé, au kilomètre 25 de la spéciale de la 13e étape entre Labé et Tambacounda, longue de 348 kilomètres.

Boubacar Diallo, âgé d'une dizaine d'annnée, "venu avec ses parents assister au passage du rallye a été heurté par le véhicule numéro 420 de la catégorie auto alors qu'il traversait la route", selon un communiqué de la direction du Dakar.

"Immédiatement secouru par les équipes médicales du rallye, le garçonnet devait malheureusement décéder au cours de son transport par hélicoptère vers Labé", ajoute le communiqué de la direction qui "exprime toute sa tristesse à sa famille".

La voiture 420 est pilotée par Maris Saukans avec Dambis Andris. AP

sb/com


500 connards sur la ligne de départ

Le titre n'est pas de moi mais de Renaud:


Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

Le rallye mécanique
Des Mad Max de bazar
A r'commencé son cirque
Au soleil de janvier

Vont traverser l'Afrique
Avec le pieds dans l' phare
Dégueulasser les pistes
Et revenir bronzés

Ravis de cet obscène
Et pitoyable jeu
Belle aventure humaine
Selon les journaleux

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents couillons dans leurs camions
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

Passe la caravane
Et les chiens n'aboient plus
Sous les roues des bécanes
Y a du sang répandu

C'lui des quelques sauvages
Qui ont voulu traverser
Les rues de leurs villages
Quand vous êtes passés

Comme des petits Romel
Tout de cuirs et d'acier
Crachant vos décibels
Aux enfants décimés

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents guignols dans leurs bagnoles
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

Combien d'années encore
Ces crétins bariolés
F'ront leur terrain de sport
D'un continent entier

Combien d'années enfin
Ces bœufs sponsorisés
Prendront l' sol africain
Pour une cour de récré

Dans leurs joutes odieuses
Les bonbons bien au chaud
Au fond de leurs délicieuses
Combinaisons fluos

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré


C'était en 1991!

Combien d'années encore ces crétins bariolés f'ront leur terrain de sport d'un continent entier...



Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article
12 janvier 2006 4 12 /01 /janvier /2006 13:28

J'aime pas les véhicules motorisés.

J'y peux rien, c'est viscéral; ça fait du bruit, très souvent ça pue, ça fait aller trop vite....  

Et pourtant, je vous jure, j'ai tout fait pour vaincre cette répulsion, j'ai passé mon permis de conduire, j'ai fait des tours en moto, j'ai essayé d'apprendre comment ça marchait en faisant des études d'ingénieur, j'ai fait des TP de machines électriques (là au moins ça pue pas, mais le bruit rend fou quand même!!)...

...j'ai même été jusqu'à faire du Quad en Ardèche!! Ca m'a valu de me faire traiter de quiche par le soi-disant moniteur de Quad parce que j'arrivais pas à diriger ce machin au guidon, et surtout.... je voyais mais vraiment pas l'intérêt d'avoir une telle accélération au démarrage, ce qui m'assurait à tous les coups de me retrouver dans le décor! Bref, pauvre quiche, même pas grisée par la vitesse, j'ai été condamnée à faire des tours de circuit pendant que mes amis partaient se ballader dans la montagne (heureusement, je n'étais pas la seule quiche du groupe...). En tout cas, pour ce que j'avais payé, je vous jure que j'ai apprécié! Une fois qu'on avait suffisamment tourné pour qu'on ose nous sortir de là on a eu droit à ... allez, 5 minutes de raid dans les vignes, à emprunter des pistes creusées par des motos (merci pour les promeneurs, c'était impraticable pour un bipède!!) , donc totalement inadaptée à notre machin à 4 roues, où en plus on risque l'amputation si on essaye de mettre pied à terre (je dis bien à terre, sur le plancher des vaches...).Non non, fallait que je reste bien accrochée à cet espèce de monstre instable et 10 fois plus lourd que moi, même quand on était obligé d'avancer deux roues dans le fossé, deux roues sur le bord... (c'est beau la montagne à 45° de l'horizontale).

Soyons clairs, j'ai trouvé ça nul, le paysage j'en ai rien vu, et le seul souvenir qui me reste c'est l'odeur écoeurante du carburant et la connerie du gars qui nous "guidait" (enfin il guidait ceux qui suivaient, les quiches elles avaient qu'à rester à la maison à préparer les sandwichs!... parce que bien sûr pour lui, une fille était obligatoirement une quiche, il n'en est pas revenu quand une des filles présentes à doublé tout le monde dès le premier tour de chauffe... bref!)  

Alors je suis désolée pour les gens qui aiment ça, mais il suffit que je voie le regarde terrorisé de mon chat devant un aspirateur, les animaux qui courent loin des 4x4, les gamins écrasés sur le Paris Dakar, mon père alité pendant des semaines à cause d'un camion d'essence qui a perdu le contrôle et traversé le terre-plein central de l'autoroute... pour n'avoir aucun complexe à dire que j'en ai ras le bol des dingues du moteur.... Y en a plein que j'aime bien, pourtant, mais je les aimerais encore plus sans cette passion ... comment dire pour pas trop les vexer... absurde?

Alors même si vous n'êtes pas aussi exaspérés que moi, même si votre truc c'est juste de faire du VTT à fond la caisse ou des ballades en raquettes, vous pouvez quand même signer cette pétition qui demande à ce qu'on protège les espaces naturels des véhicules à moteur...

LOISIRS MOTORISES DANS LES ESPACES NATURELS :
Pour une stricte application de la loi du 3 janvier 1991

4x4, quads, motos trials, motos-neige... La pénétration de nos espaces naturels par les pratiquants de loisirs motorisés s'intensifie d'un bout à l'autre du territoire.
Cette invasion provoque dans l'opinion un mécontentement grandissant. Les conflits d'usage se multiplient. C'est pourquoi, par circulaire, le 6 septembre dernier, la Ministre de l'Écologie et du Développement durable, Nelly Olin, a jugé nécessaire de rappeler la loi et d'appeler les Préfets et les services de l'État à plus de vigilance.
En réaction, le lobby des loisirs motorisés - pratiquants et marchands confondus - a lancé une campagne agressive et mensongère pour exiger le retrait de la 'circulaire Olin'.

Face à cette offensive en règle, la " majorité silencieuse " que nos associations représentent, est en devoir de faire entendre sa voix. Nos organisations rappellent :

  • La circulaire n'est pas créatrice de droits nouveaux ; elle éclaire seulement l'application de la loi selon les nouveaux usages et la jurisprudence
  • La loi du 3 janvier 1991 qui encadre strictement la circulation des véhicules à moteurs dans les espaces naturels répond à une demande sociale majoritaire
  • Nous encourageons toutes les pratiques de loisir de pleine nature qui excluent l'usage du moteur - telles la marche, le vélo, l'équitation - et qui s'expriment dans le respect du milieu naturel

Convaincus de la nécessité et de l'urgence de mettre un frein à l'invasion de nos espaces naturels par les loisirs motorisés, aux incivilités qui la fondent et aux exaspérations qu'elle provoque, nos organisations apportent ici au Ministère de l'Écologie et du Développement durable, sur ce dossier, le témoignage de leur soutien.

Elles invitent tous les citoyens attachés au calme, à l'air pur et à l'intégrité des paysages de France à
signer
en nombre cette pétition.

 

 


Le Blog Anti-Voitures
Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article
15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

La maison près de la fontaine
Couverte de vigne vierge et de toiles d'araignée
Sentait la confiture et le désordre et l'obscurité
L'automne
L'enfance
L'éternité...

Autour il y avait le silence
Les guêpes et les nids des oiseaux
On allait à la pêche aux écrevisses
Avec Monsieur le curé
On se baignait tout nus, tout noirs
Avec les petites filles et les canards...

La maison près des HLM
A fait place à l'usine et au supermarché
Les arbres ont disparu, mais çá sent l'hydrogène sulfuré
L'essence
La guerre
La société...

C'n'est pas si mal
Et c'est normal
C'est le progrès.

(paroles de Nino Ferrer)


Voici une chanson qui a bercé mon enfance... Je l'ai longtemps prise au premier degré. J'essaye maintenant de me dire que finalement c'est une critique du "progrès" qui a détruit de si belles choses, et que la conclusion est ironique, mais il subsiste un doute...

Si les pollutions sont telles de nos jours, n'est-ce pas finalement grâce à ceux qui, dans les années 70, lors des chocs pétroliers, ont eu une chance de prendre conscience de l'ampleur du problème et ont  finalement regardé ailleurs pour dire "c'est pas si mal, et c'est normal.. c'est le progrès!!" Si la conclusion était ironique, force est de constater que beaucoup l'ont prise au premier degré, voire ont porté au nues ce sacro-saint "progrès"

Quand j'ai commencé mon année d'études en Développement durable, le premier livre que j'ai eu à étudier était "Facteur 4" . J'y ai découvert comment des idées révolutionnaires avaient été publiées en 1970, et j'avais tout le loisir de constater que parmi ces propositions, une infime minorité avait été réellement appliquée... Les économies d'énergie que la technique avait permis de faire, nous les avions utilisées pour consommer toujours plus, faire des voitures encore plus grosses, et la réduction par un facteur 4 des consommations d'énergie n'avait toujours pas été atteinte.. 30 ans plus tard!!

Et si on relisait la littérature écolo des années 70???

 

PS: félicitations à Eric Souffleux pour avoir fait une compte-rendu du livre Facteur 4 sur son site Générations Futures... Mais n'en restez pas là, lisez le livre!!

Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article

Articles Récents