Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

13 janvier 2006 5 13 /01 /janvier /2006 15:30

C'est à 16h30 à la fontaine St Michel : Arrêtons le Paris Dakar!!

Deux jours avant la fin de l'édition 2006, il est temps de réclamer que cette fin soit définitive...








http://carfree.free.fr/index.php?2005/12/30/101-arretons-le-paris-dakar

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=5427

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=7488




Je ne pensais pas que j'aurais à lire ça aujourd'hui...

Si en France, les sports mécaniques emmerdent les promeneurs, en Afrique ça tue des enfants...


Un petit garçon tué par une voiture du Dakar en Guinée

ven 13 jan, 14h37

 

LABE, Guinée (AP) - Un petit garçon est mort vendredi en Guinée, après avoir été percuté par la voiture de l'un des concurrents du Dakar, selon les organisateurs du rallye. L'accident s'est produit près du village de Kourahoyé, au kilomètre 25 de la spéciale de la 13e étape entre Labé et Tambacounda, longue de 348 kilomètres.

Boubacar Diallo, âgé d'une dizaine d'annnée, "venu avec ses parents assister au passage du rallye a été heurté par le véhicule numéro 420 de la catégorie auto alors qu'il traversait la route", selon un communiqué de la direction du Dakar.

"Immédiatement secouru par les équipes médicales du rallye, le garçonnet devait malheureusement décéder au cours de son transport par hélicoptère vers Labé", ajoute le communiqué de la direction qui "exprime toute sa tristesse à sa famille".

La voiture 420 est pilotée par Maris Saukans avec Dambis Andris. AP

sb/com


500 connards sur la ligne de départ

Le titre n'est pas de moi mais de Renaud:


Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

Le rallye mécanique
Des Mad Max de bazar
A r'commencé son cirque
Au soleil de janvier

Vont traverser l'Afrique
Avec le pieds dans l' phare
Dégueulasser les pistes
Et revenir bronzés

Ravis de cet obscène
Et pitoyable jeu
Belle aventure humaine
Selon les journaleux

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents couillons dans leurs camions
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

Passe la caravane
Et les chiens n'aboient plus
Sous les roues des bécanes
Y a du sang répandu

C'lui des quelques sauvages
Qui ont voulu traverser
Les rues de leurs villages
Quand vous êtes passés

Comme des petits Romel
Tout de cuirs et d'acier
Crachant vos décibels
Aux enfants décimés

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents guignols dans leurs bagnoles
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré

Combien d'années encore
Ces crétins bariolés
F'ront leur terrain de sport
D'un continent entier

Combien d'années enfin
Ces bœufs sponsorisés
Prendront l' sol africain
Pour une cour de récré

Dans leurs joutes odieuses
Les bonbons bien au chaud
Au fond de leurs délicieuses
Combinaisons fluos

Cinq cents connards sur la ligne de départ
Cinq cents blaireaux sur leurs motos
Ça fait un max de blairs
Aux portes du désert
Un paquet d'enfoirés
Au vent du Ténéré


C'était en 1991!

Combien d'années encore ces crétins bariolés f'ront leur terrain de sport d'un continent entier...



Partager cet article

Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

jack 13/01/2007 23:00

et n'oublions pas le commentaire ""eclairé"" du champion de ski luc alphan qui a gagné le dakar en 2006 à propos de la mort des petits:
"cela ne va pas gacher ma joie ni ce que j'ai accompli".
Glups! celà se passe de commentaires.
Chaque année, il y a une polémique sur le dakar et les organisateurs répondent toujous la meme chose : " celà aide ces pauvres gens, il y a les devises.......". lol. Je suis economiste (au chomage mais je le suis qd meme) et je trouve cet argument à vomir: cette compétition ne change pas grand chose à ces populations!
 

Chevillette 12/01/2007 17:18

Quand je vois ces 4X4 énormes lancés à toute vitesse sur les pistes d'Afrique, je me dis que cette épreuve (..) est le symbole de la connerie ambiante... Que même si il y a 20 morts, on ne l'arrêtera pas..(crise du marché de l'automobile= Les Rmistes compatissent tous les jours avec PSA et le Gouvernement Villepin..)!!

L\\\'intello du dessous 12/01/2007 13:52

 
Il y a une certaine indifférence, même pour les pilotes qui trouvent la mort dans le rallye. Malgré l'esprit de solidarité exprimé sur le site du Dakar ( "La tradition d’entraide, mot d’ordre qui fait partie des piliers de «  l’esprit Dakar », naît de cette passion partagée. Ils parlent le même langage.")  la seule chose qui distingue les différents communiqués sur les performances de tel ou tel pilote et la mort d'un concurrent, c'est les caractères majuscules du titre, à peine visible parmi le flot d'annonces.  Le pilote mort mardi a encore sa fiche sur le site, il est même indiqué dans la liste des abandons pour la 4e épreuve. Quel cynisme....
Elmer Symons : (14/02/1977) « Apprendre, apprendre, apprendre… »
Elmer Symons est un homme réfléchi. Plutôt que de s’embarquer dans l’inconnu sur son premier Dakar à moto, il a préféré participer deux fois à l’événement au sein d’un team d’assistance. Une bonne façon de repérer les moments difficiles de la course et de se frotter à l’ambiance du bivouac. Pourtant son Dakar, il en rêve depuis de nombreuses années, lorsqu’adolescent, en Afrique du Sud, il suivait les spéciales sur son écran de télévision. Aujourd’hui il habite aux Etats-Unis. Pas évident de démarcher des sponsors dans un pays où le rallye n’est qu’au début de sa progression en termes de notoriété, malgré la présence d’une douzaine d’Américains cette année. Mais le motard a finalement réussi à boucler son budget. Il sera donc bien sur la ligne de départ. Pas forcément pour faire une performance, même si sa préparation a été très intense, mais plutôt pour apprendre au contact des concurrents plus aguerris. Le frère d’Elmer, Kingsley, sera son mécanicien. Déjà très proches dans la vie, les deux frères risquent de partager une expérience unique dans les dunes africaines."
L'expérience sera effectivement unique, on ne perd pas deux fois son frère.... Sur le site "infos du Maroc" on lit: "chef d'entreprise spécialisé dans l'exportation de pièces mécaniques des Etats-Unis vers l'Afrique du Sud, Elmer Symons, 29 ans, participait à son premier Dakar en tant que concurrent. Il en avait effectué deux autres dans une équipe d'assistance. Il occupait le 18e place du classement général. "Même mort, il importe de lui donner sa place dans le classement général. Permettez-moi de trouver ça absurde et indécent.

L'intello du dessous 14/01/2006 21:02

Et c'est pas encore fini.... :-(REUTERS | 14.01.06 | 16:26 PARIS (Reuters) - Pour la deuxième journée consécutive, un enfant est mort victime d'un accident sur les routes du Dakar, annoncent les organisateurs. Le garçonnet, âgé de 12 ans, a été renversé par un camion d'assistance au cours de la 14e et avant-dernière étape du rallye courue entre Tambacounda et Dakar, ont-ils précisé sur le site internet de la course. L'enfant est le troisième mort du Dakar 2006 après le motard australien Andy Caldecott, victime lundi d'un accident, et un enfant d'une dizaine d'années heurté vendredi par des concurrents lettons.

Articles Récents