Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

La maison près de la fontaine
Couverte de vigne vierge et de toiles d'araignée
Sentait la confiture et le désordre et l'obscurité
L'automne
L'enfance
L'éternité...

Autour il y avait le silence
Les guêpes et les nids des oiseaux
On allait à la pêche aux écrevisses
Avec Monsieur le curé
On se baignait tout nus, tout noirs
Avec les petites filles et les canards...

La maison près des HLM
A fait place à l'usine et au supermarché
Les arbres ont disparu, mais çá sent l'hydrogène sulfuré
L'essence
La guerre
La société...

C'n'est pas si mal
Et c'est normal
C'est le progrès.

(paroles de Nino Ferrer)


Voici une chanson qui a bercé mon enfance... Je l'ai longtemps prise au premier degré. J'essaye maintenant de me dire que finalement c'est une critique du "progrès" qui a détruit de si belles choses, et que la conclusion est ironique, mais il subsiste un doute...

Si les pollutions sont telles de nos jours, n'est-ce pas finalement grâce à ceux qui, dans les années 70, lors des chocs pétroliers, ont eu une chance de prendre conscience de l'ampleur du problème et ont  finalement regardé ailleurs pour dire "c'est pas si mal, et c'est normal.. c'est le progrès!!" Si la conclusion était ironique, force est de constater que beaucoup l'ont prise au premier degré, voire ont porté au nues ce sacro-saint "progrès"

Quand j'ai commencé mon année d'études en Développement durable, le premier livre que j'ai eu à étudier était "Facteur 4" . J'y ai découvert comment des idées révolutionnaires avaient été publiées en 1970, et j'avais tout le loisir de constater que parmi ces propositions, une infime minorité avait été réellement appliquée... Les économies d'énergie que la technique avait permis de faire, nous les avions utilisées pour consommer toujours plus, faire des voitures encore plus grosses, et la réduction par un facteur 4 des consommations d'énergie n'avait toujours pas été atteinte.. 30 ans plus tard!!

Et si on relisait la littérature écolo des années 70???

 

PS: félicitations à Eric Souffleux pour avoir fait une compte-rendu du livre Facteur 4 sur son site Générations Futures... Mais n'en restez pas là, lisez le livre!!

Partager cet article

Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Souffleux Eric 12/04/2006 23:21

Il y a erreur sur le lien, remplace obj_lecture par livre.

Articles Récents