Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 10:03

Voilà ce que j'ai osé écrire au début de mon pseudo travail de fin d'études. Bizarrement, ça n'a pas soulevé une masse de commentaires du côté de mes profs.. L'ont-ils même lu? Est-ce que c'est si banal que ça? Aucune idée... Pas vraiment envie d'aller faire un sondage, surtout que ça remonte à loin maintenant...

C’est écoeurée, et somme toute extrêmement déçue, que je termine mes études par ce mastère spécialisé. Elève brillante jusqu’à 19 ans, je n’aurais jamais imaginé me retrouver à 28 ans chômeuse, endettée et sabotant sciemment le diplôme qui est sensé couronner mes études supérieures. Si la conjoncture a bien sûr été morose, si mon entourage familial n’a pas été des plus propices, je ne peux cependant me résoudre à accuser la mauvaise fortune ou à considérer que tout cela n’est dû qu’à mon tempérament pessimiste. Après tout, jusqu’à 18 ans j’ai résisté à des pressions bien plus fortes que lors de mes études supérieures, et j’avais toujours gardé foi en mes capacités.

Il faut se rendre à l’évidence ; ce qui m’a fait chuter, c’est de n’avoir pas trouvé un sens à ce que j’ai fait après mon bac. Pire, on peut dire que mes études m’ont dégoûtée du travail bien fait et ont fini de me convaincre que, les efforts n’étant presque jamais récompensés à leur juste valeur, il était inutile voire nuisible de trop se consacrer à l’étude. C’est ce qui m’amène à présenter pour mon travail de fin d’études un travail bâclé, sur lequel j’ai changé mille fois de sujet, pour finalement me concentrer sur le seul sujet dont l’exposé pourrait être utile aux gens qui m’entendent : les études supérieures.


Mensonge originel ? A quoi servent les études supérieures ?

Ma déception trouve sans doute sa source dans une sorte de mensonge originel des Grandes Ecoles, qui est qu’après avoir franchi les difficiles étapes de la sélection, un travail intéressant et bien payé est à la clé. C’est dans cet espoir que tous les élèves entrent en Grande Ecole, qu’il s’agisse d’école d’ingénieurs ou d’école de commerce. C’est aussi dans cette optique que j’avais décidé d’intégrer une école d’ingénieurs, tout comme la difficulté de trouver un emploi m’a finalement amenée à reconduire les mêmes espoirs dans l’école de commerce où je suis aujourd’hui. Si mon unique but avait été de me cultiver et de passer quelques années à réfléchir sur la vie avant de m’y lancer corps et âme, nul doute que j’aurais choisi la philosophie ou les sciences politiques. Mais ayant grandi avec le spectre du chômage, et ayant vu ma sœur sortir sans aucun espoir d’embauche de sa faculté de lettres modernes, j’avais choisi -pour poser le moins de problèmes possibles à une famille déjà éprouvée- de faire une Grande Ecole, ce qui devait m’assurer un avenir confortable. Ou au moins un avenir...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

augenblick 19/02/2007 11:03

ps : comme j'ai lu d'autres notes, je t'ai mise dans mes liens :)

Silentservice80 17/02/2007 23:41

Je suis d'accord avec toi, il faut couper le contact avec des gens évoluant différemment. De toute manière si tu ne le fais pas, eux le feront et tu en souffiras d'autant plus. Il ne faut pas écouter les Cassandres ou nos politiques qui aiment tant faire pleurer Margot.
Rester avec des gens reussissant tout de suite et l'affichant est très mauvais pour le moral. Sentir le mépris ou la pitié est perturbant psychologiquement et on n'a pas besoin de celà.  Il faut résister aux sentiments de culpabilité, de tout envoyer valser et de prendre n'importe quoi pour être dans la norme. Il n'y a pas de raison que l'on y arrive pas. Même après 1 an et demi de chomdu ( c 'est mon cas), on peut etre productif et meme plus car on a ""faim"".
Sache aussi, (c'est mon avis) que les gens de ton entourage qui te conseillent  de prendre n'importe quoi "en attendant," "pour manger" te mépriseront par derrière. J'ai pu le tester (je suis promeneur de chiens, prof de cours particuliers et de temps en temps agent de sécurité).
je te conseille d'aller sur le forum de doctissimo section chomage, vas sur google et tape;
forum doctissimo chomage. tu verras on n'est pas les seuls.
 

augenblick 17/02/2007 22:33

J'arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, mais... pour avoir eu un parcours difficile et me trouver maintenant avec des possibilités intéressantes et en accord avec mes idées, je me permets un petit commentaire :) Et je n'ai lu que cette note alors je le donne avec une certaine distance et peut-être décalage. A part les problèmes matériels urgents qu'il faut régler, essaie d'aller vraiment où tu veux aller, quitte à couper contact avec un réseau de gens trop différents. Les avancées ne sont pas toujours rapides (sur le chemin en général, je ne parle pas des fausses promesses de progression/promotion qui sont couramment faites), mais globalement, avec de la ténacité, de la franchise et du dialogue, ça vient. Et après, tu devras renommer ton blog "l'intello du dessus" :)

Chevillette 16/02/2007 15:00

Tu peux aller sur
www.actuchomage.org
Tu verras comment on manipule les chiffres, les consciences à propos du chomage..!

Silentservice80 15/02/2007 20:24

Il faut plutôt se poser la question dans ce sens; "Pq les élites de ce pays veulent imposer aux chomeurs de prendre n'importe quoi?": tout simplement car ils pourront ensuite montrer les chiffres du chomage qui mecaniquement baisseront et en récolter les fruits electoralement". Nous, precaires, diplômés du supérieurs, chomeurs, rmistes de long ou tres long terme sommes victimes de harcelement moral: pas un jour sans que l'on nous renvoit à notre condition:
TF1, F2: "l'emploi repart à la hausse, le chômage n a jamais été aussi bas" [ voix enjouée et bien forte pour reveiller le prolo qui commence à digerer son diner]" , le tout agrementé de reportages
Réponse de ta conscience: "putain, suis encore au chomdu, suis une merde, c'est de ma faute, je veux un salaire comme les autres, je culpabilise, faut que je prenne n'importe quoi"
Le point ( de cette semaine): le palmares des grandes écoles:super, the best of the best, l'elite, les penseurs, les dirigeants aux gros salaires", avec bien sûr des exemples de JD à des supers postes à l'international.
Analyse et réponse de ta conscience : " c'est de ma faute, je ne suis qu'un modeste universitaire, eux ont merité cette carriere, tant pis je me resigne, je ne merite pas d'etre cadre, je me declasse".
Conclusion: ils ont gagné: tu cuisines des frites et des burgers ou nettoyes les chiottes ou au pire tu vends ton c.l
 

Articles Récents