Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 21:14
Sarkozy n'est pas mon président.
Je n'ai pas voté pour lui et j'ai craint qu'il soit élu.
Je continue à le craindre.
Pourtant j'ai été de la France qui se lève tôt , de la France qui réussit, de la France qui travaille, de la France du respect.
J'ai été une jeune fille et une étudiante exemplaire, pendant que ceux qui ont sans doute voté Sarkozy aujourd'hui méprisaient leurs profs, se permettaient de ne pas les écouter. Ces jeunes qui se croyaient au-dessus de leurs profs, qui croyaient qu'ils n'avaient pas besoin de se comporter correctement face à des gars qui sans doute se retrouvaient à enseigner parce qu'ils n'avaient pas su faire carrière dans l'entreprise. C'est ce que pensaient les jeunes bourges de droite que j'ai cotoyé dans les grandes écoles que j'ai fréquentées.
Je n'étais pas en accord avec eux, et je ne suis toujours pas en accord avec ce président qui nous parle de respect et qui malgré tout pense que la repentance n'a  pas lieu d'être. Moi je dis que si, lorsque la France a colonisé, elle se doit de se repentir pour cela; ce n'est pas une haine de soi-même, c'est le respect des victimes de cette colonisation.
Ce président ment. Il n'a jamais voulu rassembler, il n'a fait que diviser la France du travail contre la France des feignants et des fraudeurs.
Pour lui, je suis une feignante. Il me le répète depuis des mois, et je ne suis pas prête de me rallier à lui.
Je ne fais pas partie de la France de Nicolas Sarkozy. Je suis de la France qui veut avoir le droit de s'exprimer, qui veut avoir le droit de dire que la richesse ne crée pas le bonheur, et que le bien commun, ce n'est pas plus de richesse, c'est plus de liberté, plus d'humanité et plus de solidarité.
Je ne travaille pas parce qu'il m'est impossible de devoir mentir en entretien, de devoir cacher que je suis féministe (trop foutteuse de merde), que je suis écologiste (trop d'états d'âme), socialiste (trop syndicaliste) parce qu'on m'a bien expliqué que c'était mal vu, et que j'ai déjà vu l'effet repoussoir que ça pouvait avoir.
C'est vrai, je ne cherche plus de boulot, pour ne plus avoir à cacher qui je suis vraiment. Pour ne plus avoir à mentir sur ma dépression passée (bouh, ça risque de revenir).
J'ai déserté le monde du travail parce qu'il me demandait de me renier.
Pour Nicolas Sarkozy, je suis une feignante, qui profite du RMI et ne veut pas travailler. J'ai simplement pour moi d'être honnête et de ne pas trafiquer de drogues. Nicolas Sarkozy croit pourtant que ça va ensemble. Que ne pas vouloir travailler , c'est forcément pour gagner  plus par des activités illicites. Non, moi je ne veux simplement pas perdre ma vie à la gagner.
Je ne veux pas que les pères et les mères  travaillent plus pour gagner plus. Je veux qu'ils aient le temps de donner de l'attention, de l'affection et de l'amour à leurs enfants. Parce que c'est de cela qu'ils ont besoin.
Nicolas Sarkozy ne comprend rien à cela. Déjà, pendant  le débat, il mattraquait que seules les mères allaient chercher leurs enfants à l'école. Il ne connaît pas ma joie de petite fille quand je pouvais manger de la purée-jambon en tête à tête avec mon père le midi.
Nicolas Sarkozy ne comprend rien à ma France à moi. Il me l'a prouvé dans tous ses discours depuis des années.
Nicolas Sarkozy a beau vouloir rassembler, remettre la France au travail, je ne le suivrai pas.
Repost 0
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 20:14
Ségolène Royal est définitivement le renouveau de la gauche. Et elle sait garder le positif de la mobilisation qui a tout de même réuni 47% des français qui ont voté!
Et Strauss Kahn est décidément un enfoiré de réagir comme il le fait. La gauche n'a pas su se rénover dit-il?? Et qui n'a pas permis à la gauche de se rénover en occupant le terrain au détriment de ceux que portait l'enthousiasme de la base? Ce n'est pas lui. Il a été incapable d'apporter son soutien à sa candidate assez tôt , justement parce que les vieux du PS étaient trop crispés sur leurs sièges pour laisser la jeunesse prendre sa place et maintenant il vient jeter la pierre à la gauche pour la défaite? C'est nul. Décevant. Très décevant....
Repost 0
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 19:17
Ce matin , opération centristes. Il s'agissait d'aller caresser nos amis centristes dans le sens du poil, mais surtout leur dire que voter Sarko, ça allait vraiment pas arranger leurs affaires. (il paraît qu'ils n'aiment pas les affaires; moi non plus d'ailleurs...).
Armés de notre compilation de déclarations Bayrouistes, qui montraient clairement que leur candidat favori n'était pas en amitié avec notre ex-ministre de l'Intérieur, nous avions rendez vous avec les jeunes UDF. Enfin, les nouveaux démocrates quoi... Je dis bien les jeunes. Parce que les vieux, malheureusement, ils sont souvent déjà élus, avec des voix UMP..  Et par conséquent, on a beau être des idéalistes qui se lèvent tôt, on sait bien qu'on ne les fera pas lâcher leur place comme ça.
En fait de bisounours oranges, on a plutôt vu des playmobils bleu nuit... C'est bêta quand même, on a rendez vous au 133 rue de l'Université et on se retrouve coincés à l'entrée de la rue par  un car de CRS. Non seulement on n'a pas pu passer, mais surtout on n'a pas trop osé leur faire des bisous ;-)
Après un bon tintamarre, après avoir crié une bonne vingtaine de fois "libérez nos camarades centristes", certains nous ont fait l'honneur de nous rejoindre... :-)
et même, l'un d'eux a osé affirmer à demi-mot qu'il voterait sûrement "comme nous"...
Heureusement qu'ils sont moins timides sur leurs blogs!

http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/

http://udf76.typepad.fr/thomasmarcy


Quant à moi, ce n'est pas en me bouchant le nez que je voterai Ségolène Royal, ça fait deux fois (à Villepinte et chez Arlette Chabot avant hier)  qu'elle m'enthousiasme vraiment.
C'est pas croyable la pêche que ça me donne quand je me dis qu'elle pourrait gagner. Elle n'a pas tort de dire qu'elle a bousculé pas mal de monde, qu'il est normal que les gens aient été étonnés par sa façon de faire de la politique (parce qu'effectivement, elle est arrivée là de manière plus qu'inhabituelle!!) .
Son discours de ces derniers jours est positif, simplement, il donne de l'espoir. J'ai aimé la voir trépigner en parlant du manque de respect de Nicolas Sarkozy face à certains de ses concitoyens; comme elle, j'avais envie de dire "ça n'est pas acceptable!".
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais à la fin de l'émission Arlette semblait déjà s'adresser à la Présidente de la République. Son enthousiasme et sa conviction nous aurait presque fait croire qu'elle était déjà élue.
Et autant ça m'exaspérait quand Nicolas Sarkozy semblait se prendre déjà pour le Président alors qu'il n'était encore que ministre (même pas encore candidat), autant là ça m'a remplie d'espoir.

Alors vous pouvez vous défouler, dire que "ouais bof, c'est bien pour pas voter Sarko", j'ai envie de m'accrocher à cet espoir qu'un changement de mentalités, qu'un vrai boulversement de la donne est possible, et que nous saurions être assez intelligents, en France, pour dépasser les vieux modèles et simplement aller dans le bon sens, ensemble.

Parce que lorsque j'écoute les UMP, ce que je ressens, c'est ce que décrit Joke sur son blog: "je suis une merde".
Et ce n'est pas comme ça que j'arriverai à apporter mon énergie à quelque chose de constructif!

Repost 0
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 13:36
Je ne résiste pas à vous faire partager ce moment de rigolade :-)

Pour patienter pendant l'entre-deux tours:

http://petites-phrases.com/nounours.php
Repost 0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 23:25
Rebelote ce matin.... avec moins d'entrain pour ma part... Plus de 30% , ça a du mal à passer. Et sans parler des 10% de Le Pen...
Réveil à 5h45, je décide de me lever quand même, d'autant plus.
Transformer sa déception en action, même aussi vaine que ça puisse paraître à certains, c'est mieux que de ruminer dans mon lit.
Et puis ça permet de voir quelques chauffeurs de bus, ou camions, qui -loin de fustiger ces emmerdeurs de manifestants qui les gênent un peu sur leur trajet- nous font de grands sourires et klaxonnent avec nous.

Pas trace de flics cette fois-ci (enfin, si, un car bien planqué), à croire qu'ils lisent mon blog :p (comment ça , je suis mégalo??)

Bref, un manifestation très sympa malgré la déception du 1er tour et la crainte du second.

A écouter: le reportage d'Europe 1 (deuxième dans la colonne "Ecouter")
Repost 0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 15:00
Vendredi, je me suis décidée à me lever plus tôt pour rejoindre "la France qui se lève tôt".
Rendez vous 6h30 au Métro "La Muette" (j'aime ce nom...).
Ambiance tranquille, plutôt amusée, on reluque nos instruments de "musique"; les casseroles, les trombones, deux filles jouent de la flute en choeur, d'autres ont des trompettes multicolores, des instruments étranges, des sifflets.
Les flics sont là, tout autour, je suis assez épatée d'en trouver une dizaine pour une manifestation qui a quand même peu de chance de se terminer en casse ou en émeute (c'est pas la première fois et il n'y a jamais eu de débordements.. et puis les casseurs récidivistes sont rarement dans le 16e à 6h du mat). Une fois que tout le monde est arrivé , on se distribue les tracts, Manu donne le ton. "Nous sommes des citoyens. Et en bon citoyen, nous respectons la loi. Ce qui n'est pas le cas du maire de Neuilly, qui n'a pas 2% de logement sociaux dans sa ville alors que la loi lui en impose 20%. Mais il dit qu'il n'est pas du côté des fraudeurs. Pour lui, économiser un euro 40 pour prendre le métro, ça se fait vraiment pas... Par contre, dans ses soutiens, on trouve quand même des gens qui ont eu des petits problèmes avec la justice: Alain Carignon, Bernard Tapie, Alain Juppé..."

Je regarde le tract, et je mesure l'absurdité de jouer les indignés face à ceux qui selon lui sont du côté des fraudeurs.





Sarkozy : le gouvernement des honnêtes gens ?


« Tolérance zéro ? » Nicolas Sarkozy veut envoyer en prison les fraudeurs du métro, et au gouvernement les fraudeurs de la République. « Je ne serai pas du côté des tricheurs, des fraudeurs, des malhonnêtes ». Mais Nicolas, regarde bien, les tricheurs, les fraudeurs, les malhonnêtes, eux, sont avec toi !


Nicolas Sarkozy ne respecte pas les lois. La mairie de Neuilly s?affranchit de la loi SRU, dont l?article 55 exige 20 % de logements sociaux. Maire de 1983 à 2002, Sarkozy n?en a jamais construit, et la ville stagne aujourd?hui à 2,6 %... L?UMP s?est également affranchi de la loi sur la parité, préférant payer des pénalités. En 2002, le parti a dû s'acquitter d'une pénalité de 4 262 606,13 euros pour n'avoir présenté que 108 femmes dans 542 circonscriptions. Pour les législatives de juin 2007, 180 femmes ont été investies dans 570 circonscriptions, soit seulement 30 %.


Nicolas Sarkozy s?est spécialisé dans la réhabilitation des fraudeurs : pas ceux qui sautent les portillons, mais les riches qui détournent des dizaines de milliers d?euros pour financer leur parti, payer leurs domestiques, frauder le fisc? Voter Sarkozy ce n?est pas voter pour « la rupture », c?est prolonger un système de corruption chiraquien.


On ne sait pas encore qui serait le Premier ministre de Sarkozy. En revanche, au poste de « ministre des affaires », il n?a que l?embarras du choix. Les nominés sont?


Les condamnés?


Alain Carignon

Condamné à la prison ferme en juillet 1996 (5 ans dont 1 avec sursis) par la Cour d?appel de Lyon pour corruption et abus de biens sociaux, récemment investi président de la fédération UMP de l?Isère. Ministre de l?Environnement au moment de


Tchernobyl. Il doit être entendu par la police judiciaire de Grenoble dans le cadre d'une enquête concernant le marché des parkings de la ville.


Patrick Balkany

Condamné en mai 1996 par la neuvième Chambre du tribunal correctionnel de Nanterre pour « prise illégale d?intérêt » lorsqu?il était maire de Levallois, pour avoir fait payer par la ville les salaires du personnel de son appartement de 500m² et de son moulin de Giverny, pendant 10 ans. Il est condamné à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d?amende et deux ans d?inéligibilité. En juillet 1999, il est condamné par la chambre régionale des comptes d?Ile de France à rembourser le montant des salaires des employés (plus de 500 000 euros), jugement confirmé par le Conseil d?Etat en juillet 2005. Il doit aussi payer à la mairie de Levallois les intérêts sur cette somme. En février 2007, il a déposé au ministère de l?Economie une demande de remise gracieuse pour le paiement de ces intérêts.

 

Bernard Tapie

Condamné en juin 1997 pour fraude fiscale et abus de bien sociaux dans l?affaire du yacht le « Phocéa » : on lui reproche d?avoir entraîné un manque à gagner de 12,47 millions de francs pour le fisc. Bernard Tapie est aussi condamné dans le cadre de l?affaire OM-VA à deux ans de prison, dont huit mois fermes, trois ans d?inéligibilité et 20 000 francs d?amende par la cour d?appel de Douai en novembre 1995. Rebelote en juillet 1996, par le tribunal de Béthune : deux ans de prison avec sursis, 300 000 francs d'amende, pour recel d'abus de biens sociaux dans le cadre de l?affaire Testut. Il est encore condamné à huit mois ferme pour fraude fiscale en décembre 2005.

 

Alain Juppé

Condamné à l?inéligibilité pour 10 ans et à 18 mois de prison avec sursis dans l?affaire des emplois fictifs du RPR, pour prise illégale d?intérêt. Dans la conclusion du jugement rendu le 30 janvier 2004, on peut lire : « La nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi. Alain Juppé a, alors qu?il était investi d?un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. »

 

Doc Gyneco

Condamné à payer une amende de 700 000 euros après avoir été reconnu coupable de fraude fiscale en décembre 2006. Arrêté en janvier 2007 pour conduite en état d?ivresse.

 

Henry Chabert

Condamné en février 2001 par le TGI de Lyon à deux ans d?inéligibilité pour recel d?abus de biens sociaux pour une affaire autour de la rénovation de sa résidence secondaire. Décision confirmée en appel en janvier 2002. Investi par l?UMP pour les élections législatives de juin 2007 à Villeurbanne.


Pascal Sevran

Après avoir tenu des propos insultants sur l?Afrique et les Africains (« ils ont la mort au bout de leur bite »), Pascal Sevran est condamné en avril 2007 par le conseil des Prud?hommes à verser 30 000 euros de rappels de salaires, congés payés et prime d'ancienneté à son jardinier.


Les mis en examen?


Gérard Longuet

Conseiller politique de Nicolas Sarkozy, il est mis en examen pour « recel d?abus de crédit » dans l?affaire de sa villa de Saint Tropez. Il a été mis en examen et relaxé dans l?affaire des marchés publics d?Ile de France. Co-fondateur d?Occident et fondateur du GUD, il a préconisé une alliance avec le Front national.

 

Charles Pasqua

Mis en examen en mai 2003 pour prise illégale d?intérêts dans le cadre de l?affaire de la Fondation Hamon. Il est aussi sous le coup de trois mises en examen par la Cour de justice de la République dans les affaires du casino d?Annemasse, du déménagement du siège de la société Alstom, l?affaire de la Sofremi (détournement de fonds, trafic d?armes vers l?Angola). Mis en examen en avril 2006 pour « trafic d?influence aggravé » dans le cadre de l?affaire « Pétrole contre nourriture » en Irak. En 2004, il se réfugie au Sénat grâce à Sarkozy.

 

André Santini

Mis en examen en juin 2003 pour prise illégale d?intérêts dans l?affaire Hamon.


Contacts : 06 22 59 95 07 ? 06 20 21 10 53 ? 06 87 46 82 23

infos@lafrancequiselevetot.com

http://lafrancequiselevetot.over-blog.org/


Au bout d'un moment, on commence à se fatiguer de rester sur place; on a beau alterner les slogans "la France qui se lève tôt contre Sarko" "tic tac tic tac il est Sarko moins le quart", faire des coucous à ceux qui nous regardent de leur fenêtre, abasourdis, on a un peu des fourmis dans les jambes, on irait bien se balader.

Certains commencent à prendre la tangente pour se dégourdir les jambes, je les suis, les policiers nous rattrapent pour nous dire de revenir en arrière. Comme je suis un peu naïve et vraiment pas habituée à me trouver en situation d'emmerder le monde, je dis "M'enfin, la libre circulation, on a le droit de circuler quand même?". Le flic me dit juste "non" et il faut que demande à une autre manifestante pour apprendre que nous n'avons l'autorisation que pour une manifestation statique. En bon mouton, je dis "ah bon" et je retourne rejoindre le groupe, sans me presser vu que je suis à même pas 10 mètres. Le flic de derrière, visiblement stressé que nous ne soyons pas assez parqués me pousse dans le dos, comme si j'avais pas compris dans quel sens aller!

Un des manifestants habillé façon disco -couleurs flashy et perruque volumineuse- danse au son des percussions sous le nez du flic sensé nous empêcher d'aller sur la voirie (enfin dos à lui, bien sûr). Il a le malheur de descendre du trottoir entre deux voitures garées (ah oui, j'oubliais de vous dire que le trafic était inexistant à cet endroit et à cette heure là); rebelote il se fait pousser  assez brusquement sur le trottoir. Je me dis qu'on est vraiment bonne pâte de se laisser pousser comme ça sans rien dire. Je rigole un peu intérieurement en me disant que le flic est sûrement un peu homophobe et que ça doit l'énerver de voir l'autre tortiller du cul sous son nez. Mais bon, on n'est clairement pas là pour chercher des poux à la Police, juste pour exprimer notre opposition à Sarkozy, ce qui est normalement encore quelque chose qu'on a le droit de faire dans ce pays. On a choisi exprès l'heure à laquelle se réveillent les honnêtes citoyens selon Sarko pour ne gêner que les flemmards qui trainassent au lit.

Un chauffeur de taxi à qui j'essaye de donner un tract me dit: "vous avez pas le droit de faire ça". Enervé, le monsieur... Je lui réponds "heu ben si, sinon les flics qui sont là nous auraient déjà amenés au poste, j'imagine". On sent bien que ça veut plutôt dire "vous ne devriez pas avoir le droit de faire ça". Il me referme la fenêtre sous le nez en me rendant mon tract, et le coince dans sa fenêtre dans la précipitation. J'avais pourtant pas l'intention de le taper , hein...

Un peu plus tard, la boulangerie du coin de la rue ouvre ses portes. J'ai un petit creux, soif surtout, je me dis que j'irais bien m'acheter un petit quelque chose, et là, boum, je me heurte encore à un policier. Je lui dis tout à fait poliment que j'aimerais bien aller m'acheter un croissant; "non". Je range mes tracts dans mon sac, je vérifie que je n'ai plus aucun signe visible d'appartenance à la manifestation, je lui dis "heu, je peux quand même sortir de la manifestation pour aller m'acheter quelque chose à manger? J'ai tout rangé". "Non". "Mais heu, je suis une citoyenne comme une autre, pourquoi je peux pas entrer dans une boulangerie et m'acheter un croissant?" Pas de réponse, mais il continue à me barrer le passage. Grmbl... J'aurais mieux fait de tomber dans les pommes et simuler une crise d'hypoglycémie.

Franchement, vu l'amabilité des flics, je me suis demandé si ils étaient là par mesure de sécurité ou par conviction personnelle, sorte de contre-manif en uniforme... Nan mé!


Repost 0
L'intello du dessous - dans Politique
commenter cet article
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 15:52
J'étais au 36e dessous, comme à mon habitude (l'intello du dessous est toujours un peu au 36e dessous...), accablée par les discours des candidats à la présidentielle. La valeur travail, un emploi pour tous, (ou un stage, ou une formation, à défaut...) et pas d'assistés!!!
Bouh les assistés, méchants assistés, RMIstes feignants, voleurs de la richesse de la France qui travaille, parasites, j'avais fini par me dire que décidément c'était tout ce que j'étais....

Et tout à coup, je me suis aperçue que même les parasites ont un rôle dans notre écosystème.

Eh oui!!

Si tout le monde bossait de 9h à 18h, à quoi ça servirait que les vendeuses dans les magasins travaillent de 9h à 18h?? Y aurait jamais personne!!!

Enfin, bref, l'écosystème, y a que ça de vrai...
Chacun a sa place dans le grand cycle de la vie.

Et monsieur l'arbre en a une, bien pluuuuus importante qu'on ne croit, et pourtant il se fait rembarrer dans les QG de campagne. Vous n'avez qu'à voir:
Monsieur Arbre visite les QG de campagne



REVOLUTRONC


Merci Monsieur Arbre, tu m'as redonné le sourire :)
Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 11:49
  • -Le droit à la santé et à l’éducation pour tous
  • -La lutte contre le réchauffement climatique
  • -L’annulation de la dette des pays pauvres
  • -La responsabilité sociale et environnementale des entreprises
  • -Le contrôle du commerce des armes
  • -Des règles commerciales plus équitables

  •  
Repost 0
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 17:43
Je vais vous dire un truc, j'en ai marre de ce blog.
Je me sens même plus libre  de m'y exprimer, trop de lecteurs, trop de ci, trop de ça.
J'aurais eu des trucs à raconter ces derniers mois et j'ai même pas osé!
Un stage soi disant de l'AFPA sous-traité à une boîte de formation moisie spécialisée dans la grande distrib, ultra adaptée à mon profile, où j'ai vu l'autre côté des stages: les jeunes qui cherchent des contrats de professionalisation (= vrai contrat de travail mais avec une formation en école en même temps, de l'alternance intelligente) à qui on répond "ah non, désolée , on ne prend que des stagiaires"; la recherche d'un stage d'une semaine (eh oui, encore: et le pire c'est que j'ai encore réussi à bosser gratos mais je me console en me disant que c'était pour le public... en tant que sale gauchiss, je préfère toujours bosser pour l'Etat que pour des intérêts privés, surtout quand c'est pas les miens);  je disais donc la recherche d'un stage d'une semaine où le premier gars que j'appelle en profite immédiatement pour dire "ah, tiens, et ça pourrait pas être trois mois votre stage gratuit?"; le directeur qui a l'air de penser que peut-être un jour il m'embaucherait si seulement je maîtrisais ce logiciel de CAO que je connais pas parce que -pas de bol- on avait l'autre à l'école d'ingé, et dont le chef technique n'a même pas daigné me prendre une semaine ; "et pourtant, d'habitude, il est toujours demandeur de main d'oeuvre!" . Ok. Compris.
Tiens, d'ailleurs, je sais plus trop bien si c'est du blog, que j'en ai marre, ou de tout, en fait....
On ajoute à ça le message super sympa que je reçois sur mon mail "intello du dessous", qui s'adresse à moi au masculin (en fait, j'avais pas tiqué) , et où, après réponse et signature "Séverine", je reçois des excuses pour la méprise avec du "chérie" et du "quand on sera mariés". Ok, je suis une chieuse hystérique, mais merde quoi, faites une effort...

Ah oui, tiens, en parlant de ça, j'ai oublié de dire que pendant ce super stage de recherche d'emploi, une fille de 17 ans s'est vue proposer un super job dans une boîte de ... location de videos porno, et tout ça sur les conseils avisés du directeur de la formation. Trop classe....

Elle est pas belle, la vie?

Grompf

Repost 0
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 16:34

Et le premier qui dit que c'est une blague, je lui fais manger son poisson en carton :-p


Tous au Trocadéro à Paris le 1er avril !

Votons pour la Planète !



Dimanche 1er avril à 17 heures, rassemblons-nous au Trocadéro à Paris et donnons une heure de notre temps pour manifester notre exigence : les engagements écologiques doivent être forts, et ils devront être tenus.


Regroupons-nous par milliers, hommes et femmes qui partageons la même inquiétude pour la planète et pour l’avenir de l’humanité, militants écologistes et signataires du Pacte écologique. Les ONG environnementales, dont l’Alliance pour la Planète et la fédération France Nature Environnement, sont unies dans cet appel commun.


Tous ensemble, à trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, rappelons aux candidats leurs engagements et les mesures efficaces que nous attendons qu'ils prennent pour répondre à l’urgence écologique et climatique. Les solutions existent. Le fatalisme est injustifiable, l’inaction serait coupable.


C’est le moment de placer les enjeux écologiques au coeur des choix politiques, pour que les cinq ans qui viennent ne soient pas perdus.


Soyons nombreux, venus de toutes les régions de France, pour affirmer au Trocadéro notre volonté de « Voter pour la Planète ».



L’Alliance pour la Planète

Les Amis de la Terre

Écologie sans frontière

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme

La fédération France Nature Environnement

Greenpeace

La Ligue pour la protection des oiseaux

La Ligue ROC

WWF - France


Repost 0
L'intello du dessous - dans Environnement
commenter cet article

Articles Récents