Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 09:34

Bon bon, juste un petit mot pour vous dire que le Guide des stages est en ligne, j'ai même eu un mail de Georges Asseraf, l'inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale, pour m'en informer... (vu que je le cite, je tiens quand même à dire que cet homme a été d'une patience infinie pendant les discussions en vue de l'élaboration de la Charte des stages; si je me laissais aller à dire ce que j'en pense, je dirais même qu'il a été adorable et très à l'écoute des revendications de Génération Précaire, mais bon la seule chose qu'il pouvait nous pondre était une Charte...il a fait ce qu'il a pu...)

Voilà le Guide des Stages:



J'ai même pas été le voir, je vous avoue, je suis gavée... Un jour peut-être je ferai des commentaires, je vous dirai si ils ont tenu compte des remarques qu'on avait faites... De toutes façons, je sais bien que  personne ne l'appliquera. J'en ai marre de tout ça,  je m'en fous de tout, je n'écris plus sur ce blog sauf pour dire que j'en ai ras le bol et que j'ai plus rien à dire. Bref, la vie est belle pour l'intello du dessous dont les neurones ont fondu avec la chaleur... En ce moment c'est la larve du dessous, la dépressive du dessous, tout ce qu'on veut sauf une intello...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Franck 22/07/2006 06:45

T'es dans le monde diplo de ce mois-ci !!!!

L'intello du dessous 22/07/2006 11:26

Heu, j'étais citée dans un article au mois de mai, je sais, mais je ne pense pas qu'ils aient remis ça :-)
Par contre l'article de Mona Chollet, "Le paradis sur terre des intellos précaires" est repassée sur la page d'accueil du site, en Archives...

aimzon 21/07/2006 11:08

Eh courage !Faut continuer !Moi aussi j'ai été pendant un temps une bête à concours soutenue pas ses profs à la fac, et je  me suis cassée le nez sur les concours... il y en a qui y sont encore.Mais en même temps, j'ai fait de la recherche, j'ai rencontré des gens, j'ai fait des stages, et on a fini pas m'embaucher.Je te soutiens en tout cas...

Véronique 18/07/2006 15:53

Salut Confrère!
Je viens de découvir ton site.
Concernant les stages et plus particulièrement l'éduc nationale,je peux te dire qu'elle ne fleure pas bien bon... C'est peu dire.
Devant la nullité(incapable de poser une question en anglais sans chercher ses mots pendant 10bonnes minutes avec en sus un accent moins bon que celui de Raffarin!)et la mesquinerie des jurys qui se permettent de juger des candidats à l'oral du concours du capes de langues vivantes,on ne peut que s'insurger.
Nous sommes bien quelques uns à dénoncer les abus et les nombreuses dérives dont les candidats,(ayant travaillé d'arrache pied une ou plusieurs années de suite et tout ça sans rémunération aucune)sont les victimes.
Aucun recours,puisque le jury est souverain.Aucun contrôle,puisqu'aucun justificatif ni explications dans l'attribution de notes données à la tête du client.Bravo l'ed.nat, encore un petit effort vers le bas.
Vévé,dégoûtée 

L'intello du dessous 18/07/2006 17:26

J'avoue que je n'ai jamais passé de concours pour l'Educ Nat, mais pour celui d'ingénieur territorial, j'avais effectivement l'impression de mieux parler espagnol que mon examinatrice; mais bon, elle avait peut-être été contaminée par toutes les vaches françaises qu'elle avait entendus auparavant...  (heu, je sais pas, je disais ça, c'est juste parce qu'on parle le français comme une vache espagnole... ? Non, je sais, c'est comme un basque l'espagnol, au départ...)
Cela dit, je connais un peu l'Education Nationale par le biais de ma mère qui n'a jamais eu l'honneur d'être admise au CAPES, prof auxiliaire toute sa carrière...
Non, si j'ai eu affaire à traiter avec l'IGAEN , c'est uniquement parce qu'en tant que représentante de Génération Précaire, j'ai participé aux réunions d'élaboration de la charte, et qu'il en était le pilote... Une façon de nous faire comprendre que non, on n'avait vraiment rien compris à nos revendications? Dès le début on disait que les stagiaires en entreprise étaient des travailleurs, et qu'ils devaient être intégrés dans le code du Travail; et on s'est retrouvés à discuter avec quelqu'un de l'éducation nationale... :-/

Articles Récents