Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 12:18
Pour répondre au "et alors?" qui suit mon article sur le rendez vous avec le Premier Ministre, je vous mets les deux communiqués qui ont suivi l'entretient:

Villepin déçoit les stagiaires de Génération précaire

AP | 23.02.06 | 13:42


PARIS (AP) -- Dominique de Villepin a reçu jeudi une délégation du collectif Génération précaire pour discuter des mesures sur l'encadrement des stages prévues par le projet de loi sur l'égalité des chances. Les stagiaires sont sortis déçus de cet entretien de plus de deux heures avec le Premier ministre.
"On se demande vraiment à quoi ça sert de nous recevoir si ce n'est pas pour nous écouter", a déclaré Julien, 25 ans, un porte-parole de ce collectif constitué en 2005 pour lutter contre les abus des stages. Il s'exprimait masqué et a refusé de donner son nom de famille.
La délégation de Génération précaire a déploré que le gouvernement ait "décidé de ne pas amender plus loin son projet de loi sur l'égalité des chances".
Ce texte qui crée le contrat première embauche (CPE) est examiné à partir de ce jeudi au Sénat. Il contient aussi plusieurs mesures pour l'encadrement des stages: rémunération obligatoire des stages de plus de trois mois, création d'une franchise de cotisations sociales de 360 euros pour les employeurs.
Génération précaire estime que ces mesures "ne vont pas permettre de lutter contre la précarité des jeunes". "Le stage reste l'OVNI juridique qu'il est, les stagiaires ne sont toujours pas dans le code du travail, ils sont nulle part", a déploré Julien.
Le collectif a appelé les sénateurs à voter les amendements qu'il leur a transmis pour améliorer le sort des stagiaires. Il réclame notamment une rémunération obligatoire dès le premier mois de stage, l'instauration d'un quota de stagiaires en fonction de l'effectif de l'entreprise, l'établissement d'un délai de carence entre deux stages et une limitation de la durée des stages à 6 mois.
"Aujourd'hui c'est paradoxal, mais la jeunesse et les stagiaires comptent sur les sénateurs pour faire ce que le gouvernement ne fait pas", a souligné le porte-parole de Génération précaire.
Lors de l'entretien, Dominique de Villepin a évoqué la mise en place d'un groupe de travail destiné à rédiger une charte des stages, qui se réunira le 27 février. Ce groupe de travail "devra présenter ses propositions à la fin du mois de mars", selon un communiqué de Matignon. AP


Et la version du Premier Ministre dans son communiqué de presse:


Le Premier ministre a rencontré des étudiants du collectif "génération précaire"
    Le Premier ministre Dominique de VILLEPIN a rencontré des étudiants du collectif "génération précaire", des universitaires, des personnalités chargées de l’orientation, de l’information et des stages étudiants, autour du thème des stages.
  L’ensemble des participants s’est retrouvé sur l’intérêt des stages pour découvrir le monde du travail et pour compléter la formation universitaire, sur la nécessité de les encourager et de les valoriser, et enfin sur l’importance de les valider au sein du parcours des étudiants.
  Au cours des échanges, le Premier ministre a rappelé les mesures en faveur des stages proposées dans le projet de loi sur l’égalité des chances : rémunération obligatoire des stages de plus de trois mois, création d’une franchise de cotisation sociale.
  La discussion a également porté sur les abus qui peuvent exister aujourd’hui dans la pratique des stages, en particulier sur la durée des stages. Le Premier ministre a rappelé à ce propos la mise en place du groupe de travail destiné à rédiger une charte des stages, qui se réunira dès lundi 27 février. Ce groupe de concertation, ouvert à l’ensemble des acteurs concernés par la question des stages, devra présenter ses propositions à la fin du mois de mars.
  Les services de l’emploi et des stages qui seront mis en place par les universités, dans le cadre du service public de l’orientation, auront notamment pour mission de veiller à la bonne application de cette charte.



Je tiens juste à préciser que la convention de stage a toujours été obligatoire (sinon ça n'est que du travail au noir) et que la franchise fiscale sur les indemnités de stage existait déjà: 30% du SMIC pour les stages obligatoires dans la formation, 25% du SMIC pour les stages non obligatoires, et ce dès le premier mois de stage!

La seule avancée c'est que finalement on légitime de ne rien donnner à un stagiaire qui reste moins de trois mois, et qu'on impose une indemnisation dont on ne fixe pas le montant (on sait seulement que l'entreprise peut indemniser jusqu'à 360 euro par mois sans payer de charges, on ne dit même pas qu'elle est obligée d'aller jusqu'à ce seuil).

Des avancées fulgurantes!!


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents