Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 16:29

Je n’avais qu’une heure de pause, ma présence au happening de Génération Précaire ce midi ne fut donc qu'un passage éclair… Le temps de mettre le masque, de distribuer quelques tracts en interpellant les passants : « Soldes, aujourd’hui les stagiaires sont à 30% du SMIC ! », « Soldes sur les travailleurs ! Prenez des stagiaires à 10, 20, 30 % du SMIC !"

Des gens tellement pressés qu’ils ne s’étonnent même plus de se faire aborder par des silhouettes noires au masque blanc. Ils prennent les tracts, disparaissent…

Tout en tractant, j’apprends que les autres membres de Génération Précaire présents se sont déjà fait expulser du magasin (malgré une certaine lenteur, peut-être complice?, des services d’ordre…)… J’avais bien aperçu en arrivant la voiture de police, mais les deux agents n'avaient somme toute pas l’air bien hostiles.

Pourtant, on parle d’interdiction de tractage devant les portes des Galeries, d’interdiction de filmer, même de saisie des bandes… ! (mais enfin… comment dire… France 3 peut bien faire un reportage sur les soldes, ça serait bien le comble qu’on leur saisisse leurs bandes!)

J’avoue, je n’ai pas eu le temps de creuser le pourquoi du comment… Mais quand je pense au nombre de tracts de publicité dont on nous submerge à la moindre visite d’un centre commercial, j’avoue que je me demande où est passé le libre droit d’exprimer des opinions ! (je ne parle même pas de l’affichage publicitaire dont l’espace occupé n’a plus rien de comparable avec les panneaux d’informations citoyennes et associatives)

Et encore… il ne s’agissait pas d’exprimer des opinions, simplement d’informer certains coureurs de solde, capables de dépenser 30% du SMIC en une après midi, qu’un-e stagiaire parfois diplômé-e peut gagner moins en un mois …

Dégagez y a rien à voir! Place au consommateur !!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Ploi 13/01/2006 22:20

Et les soldes sur le travail c'est toute l'année :- stages- réduction des cotisations sur le SMIC- ristournes en tous genres (CIE, CIRMA, etc.)- travail gratuit sous prétexte d'évaluation- etc.Et en plus faudrait la fermer ?

alexandra 11/01/2006 18:09

Bonsoir,
Et oui les garçons, nous vivons une époque formidable.!
Les jeunes sans expériences ne trouvent pas d'emploi
Les gens avec plus de 15 ans d'expériences (c'est moi) ne trouvent pas d'emploi
Les plus de 50 ans sont trop vieux
Les stagiaires, c'est la galère !
Mais les chiffres du chômage baisse ? Ah, ah, la bonne blague.
SOLDES GENERALES  : Contrat Nouvelle Embauche, CDD, Intérim, dépechez vous ! tout le monde doit avoir un emploi d'ici 2007 pour faire bonne figure aux présidentielles...
Bienvenue à PrécaireLand !

Hugues 11/01/2006 17:07

L'Emission Là-bas si j'y suis a consacrée une émission aux "laquais" des galeries lafayette, intitulée : "Noël Royal aux galeries Lafayette".
"Comment fêter Noël ? Faire sentir aux clients qu’ils sont rois ? En leur offrant le service de "laquais" : de jeunes garçons déguisés en mauve et portant les sacs, suivant les clients, ouvrant les portes, et cela pour la modique somme de 350 euros par semaine. 350 euros par semaine pas plus pour le salaire d’un laquet qui souvent multiplie les intérim, les petits boulots ... Mais silence, l’envers du décors risque de ternir cette fête, selon l’équipe des Galeries Lafayette qui nous parler de rêves, de cachemire, de lumière..."
Il est encore possible d'écouter ce reportage, via internet :  http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=823

L'intello du dessous 11/01/2006 17:19

J'aimerais beaucoup rencontrer un de ces "laquais". Je me demande quelle formation et expérience était exigée... parce que je suis quasi persuadée qu'il y en avait!

Articles Récents