Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 16:20
Je tiens quand même à remercier Decaux et la Mairie de Paris  (ça sera bien la première et j'espère la dernière fois de ma vie que je remercie un publicitaire) , qui m'ont permis de réessayer le vélo. 
J'ai jamais été trop forte sur ces bêtes-là. Au collège, ma copine Joëlle fonçait à toute berzingue dans le quartier, faisant fi des trottoirs, ralentisseurs, pots de yaourts et autres obstacles sur notre chemin. Et moi, fatiguée d'avoir l'air d'une froussarde infouttue de lâcher son guidon pour indiquer ses changements de direction, j'avais fini par décider qu'on se verrait chez elle ou chez moi, mais en tout cas bien au chaud (et à l'abri) avec un Trivial Pursuit Junior et une bouteille de sirop de grenadine.
J'ai quand même refait des efforts un peu plus tard pour une ballade en VTT dans le Jura. J'avais gagné un séjour au CPIE de Franche Comté (je croyais que c'était un Centre Permanent d'Initiation à l'Environnement, à ce que je me rappelais, mais je viens de lire ailleurs qu'il s'agissait d'initiatives pour l'environnement... changement de nom ou mémoire défaillante?), fallait bien suivre le groupe et au niveau paysages, ça valait le coup.

Mais depuis ma majorité environ, rien. J'ai bien pratiqué un peu le vélo de salon devant les images du tour de France, parce que c'est toujours rigolo et qu'il fallait rentabiliser le machin que ma mère s'était achetée pour ne jamais s'en servir (comme la plupart des choses qu'elle achète d'ailleurs, mais c'est une autre histoire...).
Il ne faut pas croire pour autant que je suis devenue une fan de voiture dès le passage de mon permis. J'ai bien récupéré une vieille voiture de mon grand oncle, passée entre temps entre les mains de ma mère et donc plus trop en grosse forme, mais elle m'a servi principalement à faire mes trajets pendant mes stages (et non, l'essence était pas remboursée non plus...) jusqu'à ce qu'elle rende l'âme pendant mon stage ingénieur, sous l'oeil amusé des gars à la terrasse du bistrot qui ont regardé mon moteur fumer et cracher d'un air goguenard (non, c'est pas le moteur qui avait un air goguenard, mais suivez un peu, bon sang!) . Quand j'y repense, je me dis que c'était ce qui pouvait arriver de mieux à ce veau polluant qui suçait du Super avec plomb sans modération et qui était aussi facile à manoeuvrer qu'un char d'assaut. (bon, je sais, vous allez me dire que si j'avais du mal avec mon vélo, c'est pas étonnant que j'aie eu du mal avec une R19 sans conduite assistée, mais CA N'A RIEN A VOIR! Et d'abord j'ai eu mon permis du premier coup, na!)

Brrrreeeef, ça faisait donc quelques temps qu'à force  de pester sur le règne de l'automobile, sur l'espace énorme que les voitures prennent sur la ville, j'avais beau utiliser uniquement mes pieds et les transports en commun, je me sentais comme une écolo en pleine imposture, puisque je n'avais même pas mon vélo pour parcourir Paris et "reconquérir l'espace urbain" comme ils disent... D'où un espèce de stress en voyant arriver les Vélib' ; "mince, je vais plus pouvoir dire que c'est parce que j'ai pas de vélo"... Je suis restée à tourner autour du pot un moment, à écouter les témoignages de "ceux qui avaient essayé" (c'était quand même l'évènement de l'été à Paris, en dehors de l'actualité politique déprimante et de la météo tout aussi déprimante) et j'ai quand même fini par en essayer un. J'ai choisi une borne bien planquée dans une rue pas trop fréquentée, à une heure creuse, j'ai fait trois fois le tour de la borne (pourtant, je savais comment ça marchait, c'est mon truc de tout savoir en théorie avant d'oser passer à la pratique) et j'en ai pris un, juste pour voir. J'ai fait trois tours de pédales avant de me rendre compte que j'avais les genoux sous le menton et que je pourrais pas continuer comme ça;  j'ai failli le reposer parce que je savais pas comment remonter la selle et que le gars, dans le camion, là, c'était sûr qu'il se fouttait de ma tête,je me suis fait mal aux doigts, j'ai quand même réussi (pas assez) , et je suis partie, zigzaguant un peu, la peur au ventre et la honte aux joues, en essayant de rester le plus possible loin des voitures (le mois d'août m'a bien aidée là dessus). Quelques rues plus loin, j'étais quelqu'un d'autre: j'avais vaincu!!! La peur, la ville, les voitures, les feux rouges, le monde entier! Une reine du Vélib était née!!

Depuis j'ai des vraies traversées de Paris à mon actif, taxis hargneux et curieux qui posent des questions compris. "Alors, ça marche bien?",  "C'est cher?",  "Oh, il est beau votre vélo", etc, etc. J'ai même aidé une dame à en prendre un, connu mes premières galères (pédale manquante, borne qui refuse de fonctionner, station pleine).

Ouf, je suis une vraie écolo maintenant!! :-D

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mimy 28/09/2007 16:53

haha le vélib ! Je me reconnais dans ce témoignage ! Moi je viens de la ville qui l'a inventé -et qui a accessoirement inventé le cinéma aussi (ben quoi ??!) !!! Et ben depuis le temps, j'ai jamais eu le courage de l'essayer ! C'est bête j'ai la frousse : de tomber sur un truc cassé et de m'en apercevoir trop tard, de pas trouver les pistes cyclables s'il y en a, de pas savoir m'en servir etc.. Je tourne autour pour l'observer comme un ennemi à vaincre. Bon, je vais m'y mettre aussi pour être écolo-réglo !! En plus mes parents ont un 4x4, il faut bien que j'exorcise ce traumatisme..et que je me fasse pardonner.. : s Donc c'est décidé, à moi le vélib ! Mais tu as rajouté une angoisse sur ma longue liste avec ton article du Monde, heureusement les automobilistes lyonnais ne sont pas comme ceux de Paris..grrr ; p

L'intello du dessous 30/09/2007 20:59

han, tes parents y z'ont un 4x4!! bouh! pas bien! (j'en rajoute un peu, c'est juste pour t'encourager à  reprendre le vélo :p)N'empêche, je croyais que les écolos étaient vraiment allumés quand ils disaient que faire du vélo pouvait provoquer une irrépressible envie de siffloter, mais faut avouer que ça fait du bien d'avoir le nez au vent :)

Articles Récents