Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien

Recherche

Comme une machine qui consommerait un maximum de pétrole uniquement pour entretenir sa surchauffe, l'intello du dessous consomme un maximum de facultés intellectuelles pour entretenir sa capacité à surmener son cerveau... en pure perte. Un pur produit de la société de surinformation dans laquelle on patauge...

Aujourd'hui j'ai décidé que tout ça allait sortir, et que je ferais connaître à  d'autres cerveaux surmenés et improductifs le chaos de mes pensées. Ca me fend un peu le coeur d'ajouter au flot d'informations inutiles qui circulent sur le net, mais il paraît qu'un être humain doit s'exprimer pour vivre, il paraît qu'il faut partager ses pensées pour qu'elles ne restent pas vaines. Alors bien sûr, cette décision tiendra jusqu'à ce que la somme d'informations que j'ingurgite chaque jour ne submerge la ressource mémoire où est née l'idée de ce blog, mais ne désespérons pas. Peut-être que le Bouddha qui veilla sur mon berceau me donnera la faculté d'entretenir mon jardin...

 

Archives

28 octobre 2005 5 28 /10 /octobre /2005 00:00

Les stagiaires sont en colère! Enfin!!
Je me demande si je n'ai pas sauté de joie le jour où j'ai reçu par la liste du "Forum citoyen pour la RSE" la pétition pour la réforme du statut des stages . Enfin, on exprimait ce qui m'avait miné le moral lors de mon dernier stage , ce qui continuait de m'écoeurer en tant que militante pour un développement durable!
Le développement durable, c'est à la mode, tout le monde en parle, tout le monde dit s'y intéresser, mais quand il s'agit de réellement prendre des mesures, les seules choses qu'on propose sont des stages, pour des jeunes qui ont choisi dans leurs études de s'intéresser à la protection de l'environnement, à la responsabilité sociale des entreprises, à la gestion raisonnée des ressources.

Soyons clairs: la définition la plus retenue pour le terme Développement Durable (très mauvaise traduction de Sustainable Developement), c'est "répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs".

La question des stages, c'est une question de développement  non durable. C'est même l'histoire d'une génération présente qui ne se préoccupe aucunement de laisser la possibilité à une autre génération présente (les 18-30 ans) de répondre à ses propres besoins. Nous avons besoin de boulot? On nous en donne... mais sans le salaire! Nous avons besoin de boulots rémunérés? On nous en donne : mais sans considération pour l'investissement personnel qu'on a mis dans nos études (et là, vive le télémarketing, la restauration rapide, etc.). Nous avons besoin de nous réaliser en faisant des choses qui nous tiennent à coeur? On nous donne toute liberté de le faire : mais en associations et en bénévoles. Nous avons besoin de croire qu'on peut travailler sans perdre son âme et dans le but d'un mieux-être commun? On nous fabrique des formations payantes qui ne débouchent sur aucun emploi. Du genre du mastère spécialisé que j'ai fait! Aucun emploi, mais combien de stages?

Ras le bol de servir de formateur à une génération qui n'a pas tout suivi (en informatique, en législation environnementale, en nouvelles technologies), qui a une maison, une famille, un pouvoir d'achat et dont la seule inquiètude est de savoir combien d'annuités elle aura pour sa retraite, alors qu'à 28 ans je n'en ai aucune, et qu'on m'annonce qu'il m'en faudra sans doute 40....

Mon inquiétude à moi, c'est:
"Quand est-ce que je ferai vraiment partie de la société?"
En y réfléchissant, l'ultime but de réformer le statut des stages, c'est tout simplement de supprimer cette forme de travail scandaleuse, exploitation d'une génération par une autre. Le cadre débordé qui n'arrive pas à faire face à ses obligations (peut-être parce qu'il occupe deux postes en même temps, voire trois? Pour justifier son salaire de cadre?) s'entend dire  "embauche un stagiaire, voire deux!". C'est comme ça qu'on rétablit l'équilibre: 2 ou 3 personnes pour effectuer le travail de 2 ou 3 personnes - tout va bien! Le seul problème c'est que l'une reçoit 35k€ par an (et je suis très optimiste, c'est souvent beaucoup plus, mais pour mon moral je préfère ne même pas savoir combien il gagne....) pendant que l'autre (ou les deux autres) reçoit 300€ par mois (3,6k€ net par an), sans autre indemnité (étudiant= pas de minimum social), sans couverture sociale (ou plutôt il paye sa sécu étudiante), sans être considéré comme apportant de la richesse à l'entreprise, sans cotisation salariale ni patronnale, sans avantages du CE, sans , sans ,sans...  Est-ce que le manque d'expérience justifie vraiment ce rapport de 1 à 10? Est-ce que notre temps vaut vraiment 10 fois moins que celui d'un quadra- ou quinqua-génaire? Sommes-nous les rebuts de la société pour ne pas mériter de participer aux cotisations sociales? Est-ce qu'on ne serait pas condamnés à se faire traiter de "Tanguy" par des parents qui ne comprennent pas qu'avec les études qu'ils nous ont payé on soit toujours à leurs basques?

Mon combat à moi , aujourd'hui, c'est de garder mon statut de RMIste malgré mon stage actuel. Qu'on ne me fasse pas croire qu'avoir des diplomes sur mon CV rend indécent ma demande, qu'on ne me considère pas comme une privilégiée sous prétexte que mes parents ne m'ont pas mis à la rue à 18 ans. Là j'en ai 28, je voudrais avoir mon lieu de vie, un travail stable, je voudrais au moins qu'on daigne m'envoyer trois mots de réponse quand j'envoie une candidature à un poste, qu'on cesse de me dire "bon dieu, mais si on n'est pas plein d'espoir à votre âge, quand le sera-t-on?". Les gens qui me disent ça ne sont pas ceux qui manquent le plus d'espoir malgré leur âge, et en général ils m'accusent de défaitisme quand je signale l'inexistence d'offres d'emploi pour les jeunes diplomés.  Si on ne veut pas de moi comme salariée, si on ne veut pas de moi comme chomeuse parce que soit disant mon stage à temps plein m'empêche de chercher sérieusement du travail, je veux qu'on reconnaisse au moins que je ne suis pas "insérée" malgré mes diplomes.

Je voudrais juste apparaître quelque part...



Et pour vous, comment ça se passe? Avez-vous fait des stages? Est-ce que cette lutte vous paraît juste? Est-ce que vous avez ou avez eu des difficultés à trouver votre premier emploi?
N'hésitez pas à me raconter en commentaire ce que vous pensez de ce mouvement...









Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yannick Comenge 17/02/2008 17:23

L'ambiance des débuts de GP me manque avec le temps... une sacrée histoire quand on voit les choses avec le recul. Je n'aurai pas cru qu'un jour on puisse voir les stagiaires payés puis j'ai fini par croire qu'il était crucial qu'on se batte pour qu'ils puissent etre financés dès deux mois... oui, meme aux USA, ils seraient payés... dans les pays libéraux, il y a un tabou encore... personne ne travaille sans etre payé... En France, on aime à utiliser les gens gratuitement, prétextant des formations... qui finissent par donner des stages

L'intello du dessous 17/02/2008 19:51

Ca reste révolutionnaire en France, de dire qu'on doit rémunérer les étudiants pour ce qu'ils font en entreprise. Il y a toute une pente à remonter, c'est la lente dévalorisation des jeunes sur le marché du travail, au point qu'on serait plus enclins à remercier un patron qui accepte de prendre un jeune (par des allègements de charge, par des allègement de taxe d'apprentissage, etc...) qu'un jeune qui fournit un travail en stage...Il est déjà difficile de remonter la pente du côté des jeunes qui ont pris l'habitude de se dévaloriser (je suis bien placée pour parler de ça) mais la pente est encore plus difficile à remonter du côté de ceux qui ont pris l'habitude qu'un jeune n'ait rien d'autre à dire à la fin d'un stage que "merci de m'avoir permis de faire ce stage chez vous"..

Les Ignobles du Bordelais 05/01/2007 21:12

Bonne année 2007 !!
Les IGNOBLES DU BORDELAIS t'offrent leur dernière chanson : Cécilia...

Et en bonus, un clip en images de synthèses réalisé dans les plus grands studios d'animation américains :

http://www.dailymotion.com/video/xuntl_cecilia
http://www.dailymotion.com/fr/les_ignobles_du_bordelais

(Si tu n'envoies pas ce message à tout ton carnet d'adresse, tu contracteras une grave maladie au mois d'avril 2007)

Pour télécharger le MP3, va là :
http://les.ignobles.free.fr/

SUPER BONUS
si tu es sourd d'une oreille, tu peu ossi retrouvé la versyon orijinal soutitré SMS issi :
http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=1631982047
ou là :
http://www.youtube.com/watch?v=eHs0U-gdbdw


ZITO 21/12/2006 17:39

Bonjour,
Moi j'ai 25 ans: comme toi j'ai enchainé les stages de 3, 4 puis 12 mois dans le domaine du MARKETING et toujours dans des grands groupes.
A chaque stage c'est la meme chose: on te fait travailler 10h par jour, on te fait miroiter un CDI à la fin du stage et on te paie entre 360 et 900€ net.
Moi aussi j'en ai assez d'etre sacrifié par un Gouvernement qui n'ose pas à s'attaquer à ces stages. J'en ai assez de m'etre endetté pour payer une école de commerce pour me retrouver à faire des années de stage.
Le pire c'est que ce probleme ne figure dans aucun programme politique des candidats à la présidentielle.
J' en peux plus, j'espere un jour trouver un CDI, avant l'age de 30 ans avec un peu de chance.
Bon courage à toi

Nicolas 28/10/2006 11:59

Merci pour ton site pertinent et bien documenté.
Un diplômé d'une grande école.

SADYS 13/06/2006 15:19

L'art de la politique est de faire en sorte que les gens se désintéressent de ce qui les concerne. JFS

Articles Récents